APPEL/ Régularisation des personnes sans papiers

// APPEL À LA RÉGULARISATION IMMÉDIATE DE TOUTES LES PERSONNES SANS PAPIERS //

La Maison des Migrant⋅e⋅s et le Steki organisent tous les mardis une collecte et une distribution de nourriture depuis le 24 mars.

Chaque semaine, de plus en plus de personnes et de familles viennent y chercher de quoi survivre. 
Malgré un nombre remarquable d'initiatives solidaires existantes, beaucoup sont confrontées à la disproportion entre les moyens disponibles et les besoins manifestes.
Cette situation d'épidémie, de confinement forcé et de suspension de certaines activités économiques a des répercussions graves pour de très nombreuses personnes. 
Dans le cas des personnes sans papiers, elle signifie souvent : impossibilité de s'isoler physiquement (absence de logement, logement collectif, ou enfermement en centre de rétention), disparition de tout revenu (contraintes, jusqu'ici, au travail non déclaré) et exclusion des mécanismes de compensation (pas d'allocations, pas de chômage technique, pas de «prime Covid-19»).

Nous nous joignons à l'appel de personnes sans papiers, de la Maison des Migrant⋅e⋅s, et de nombreuses autres personnes, collectifs et organisations qui demandent la régularisation immédiate et définitive de l'ensemble des
personnes sans papiers, et la fermeture de tous les centres de rétention.

L'état d'urgence sociale nécessite également la réquisition de bâtiments vides pour permettre aux personnes sans domicile de se loger, et de pouvoir s'isoler pour se protéger et protéger les autres, au moins jusqu'à la fin de la pandémie.
Nous soutenons et encourageons les initiatives qui, sans attendre, entreprennent de telles réquisitions.