MAISON DU CONFLIT

« La maison du conflit » est un projet de création d’un espace d’expérimentation, de formation et d’intervention, installé dans le bas de Saint-Gilles (Bruxelles). Elle vise à développer une culture du conflit favorisant l’inventivité et l’autonomisation des groupes et des personnes dans la prise en charge de conflits clivants, d’abus et de préjudices, à plusieurs échelles.

/

UNE CULTURE DU CONFLIT?
POUR QUOI FAIRE?

Cette culture du conflit favorise les logiques transformatrices et la responsabilisation de l’entourage plutôt que les logiques pénales et sécuritaires, en permettant notamment de mettre au travail les rapports de pouvoir qui traversent les groupes et les relations sociales, à petite échelle. Cette culture du conflit permet aussi, à une autre échelle, d’élaborer plus finement les stratégies, les plans d’action, et les alliances, des groupes et des organisations qui cherchent à avoir un impact social.
Les pratiques cultivées ou partagées au travers des interventions et des formations de la Maison du conflit sont principalement non prescriptives.
C’est à dire qu’elles ne prétendent pas fournir une solution à des situations dont les facteurs sont souvent multiples et complexes, mais restent au contraire au plus près de la singularité de chaque cas, pour permettre aux personnes impliquées de trouver elles-mêmes les pistes pratiques qui leur conviennent. Il s’agit de sensibiliser à des postures plutôt que de fournir des boites à outils ou des méthodologies tout terrain.

/

SUR BASE DE QUELLES PRATIQUES?

Analyse Institutionnelle et Socianalyse (intervention auprès de groupes en mutation ou en crise), Justice Transformatrice (voir Matrisses pour Bruxelles), Psycho-sociologie clinique et Dynamique de groupe, EM (penser et agir dans la complexité), Concertation Restaurative de Groupe ou Transformatrice de Groupe (CRG/CTG), sont quelques-unes des pratiques mises au travail ou en partage, avec des partenaires et complices, des passants ou voisines, des professionnelles ou des apprentis.

INTERVENTION
En lien avec un réseau de praticiennes et praticiens, nous intervenons dans des situations de crise, de reconfiguration ou de questionnements de fond, auprès de groupes, de collectifs et d’organisations. Le tarif dépend des moyens financiers des structures ou des personnes qui font appel à nous.

TRANSMISSION
Nous organisons des sessions d’infos, des ateliers et des formations sur les pratiques qui nous tiennent à cœur et qu’il nous semble important de diffuser un maximum.

EXPÉRIMENTATION
En lien avec le Steki et son quartier, nous élaborons, testons, adaptons des pratiques et cherchons comment contribuer à réduire les logiques punitives et sécuritaires de manière plus large.

Pour toute question, demande ou suggestion, écrire à l’adresse suivante:   lamaisonduconflit [arobase] bruxxel.org

*

À LONG TERME

Son ambition est de fonder sur cette base une sorte d’alternative institutionnelle, active auprès de collectives, de maisons de quartier, d’associations para-judiciaires, d’établissements scolaires, d’organisations professionnelles ou syndicales, etc.
D’ici là, pendant toute sa phase de construction et d’élaboration, elle est hébergée par le Steki, rue Gustave Defnet n°6 à Saint-Gilles.

/

PREMIÈRES BRIQUES

Ce projet est élaboré en concertation avec le Steki, dans la continuité des ateliers Ça Ne Va Pas De Soi qui s’y sont tenus en 2020 et 2021. Les premières briques sont posées les 28 et 29 octobre 2023, avec l’organisation d’une première session publique de deux jours d’information sur l’art du conflit. Lors de cette première, la part belle a été faite à l’évaluation collective. Les retours nous ont permis d’améliorer le mode de transmission vers une version plus participative.

/

PROCHAINS RENDEZ-VOUS ICI ! + d’infos sur les dates à venir (formations, ateliers, rencontres)…

MODÈLE ÉCONOMIQUE ICI ! + d’infos sur notre modèle économique solidaire…

NOS PRATIQUES ICI ! + d’infos sur l’origine et les particularités des pratiques qui nous tiennent à cœur…

*

*

*