CYCLE/ Ça ne va pas de soi

Quand :
27 septembre 2020 @ 14:00 – 20 décembre 2020 @ 18:00
2020-09-27T14:00:00+02:00
2020-12-20T18:00:00+01:00

CYCLE

« ÇA NE VA PAS DE SOI »

ATELIERS MENSUELS ET RENCONTRES PONCTUELLES

1er mars, 29 mars, 26 avril, 31 mai et 28 juin.

27 septembre, 25 octobre, 29 novembre, 20 décembre

Nous avons vécu ou côtoyé autour de nous de nombreuses tentatives collectives qui ont abîmé les liens qui s’y étaient tissés. Nous avons vu des groupes se déchirer ou persister à survivre dans la douleur, nous avons perdu des amitiés et des amours, assisté ou participé sans nous en rendre compte à une forme d’endurcissement ou, au contraire, d’empathie paralysante qui empêche les confrontations de désirs, d’idées ou de ressentis. Un sentiment de gâchis a fini par teinter quelques-unes de nos plus joyeuses aventures. Et si ce que nous comprenons comme un manque de maturité a souvent participé à ces déconvenues, l’expérience ne nous en protège pas pour autant.

En négligeant de soigner les processus de ruptures et en nourrissant la confusion, les tabous ou les affects tristes (ressentiment, culpabilité, honte…) ; en étouffant les désirs singuliers ou, à l’inverse, en valorisant leur règne libéral et tyrannique ; en cristallisant les rapports de pouvoir et en refoulant les zones de tension ; ou en caricaturant, moralisant et personnifiant les problèmes, nous laissons s’installer un silence parfois glacial, souvent tiède, et de nombreuses expériences collectives se calcifient et se brisent sur le premier obstacle venu, ou se dissolvent en laissant un goût amer après avoir vu progressivement disparaître celles et ceux qui les partageaient.

Le rapport au conflit nous laisse particulièrement démunies : nié, déguisé, refoulé ou, au contraire, exacerbé dans des batailles d’orgueil ou des scènes de polémiques tragi-comiques, nous ne savons pas toujours comment le travailler ni reconnaître, assumer et faire jouer les différentes distances et proximités qui se jouent dans les relations.

Pour pallier cette tendance récurrente, les méthodes de gestion de groupe se sont multipliées, souvent inspirées du monde managérial. Si elles peuvent constituer une « boite à outils » non négligeable qui dépanne occasionnellement, leur optique générale d’efficacité, de productivité ou de pacification ne correspond pas forcément à ce que nous recherchons dans les fabrications collectives qui nous meuvent et nous émeuvent.

Saisir un peu mieux les mécanismes qui nous entraînent nous aiderait probablement à créer les conditions d’émergence d’une confiance qui permette une transformation de soi et du monde, d’être à la fois à la hauteur d’une situation et à l’écoute de soi.

C’est avec l’intention de creuser, cartographier et partager ces questions, et d’en laisser quelques traces, que nous proposons cette année un cycle d’ateliers mensuels, accompagnés de rencontres ponctuelles. Ces ateliers seront basés sur des extraits de textes qui nous ont semblé tracer des pistes intéressantes (Jean Oury, «Micropolitique des groupes», Franz Fanon, Ivan Illitch, Donna Haraway…), sur l’invitation de personnes qui ont recours à des pratiques élaborées dans le but de se ressaisir de ce genre d’épreuves, et sur des propositions de dispositifs de discussion ou de travail qui ne nous cantonnent pas à la discussion en table ronde. Hormis ces propositions, les ateliers ne seront pas animés et il n’y aura pas de contenu clôturé fourni. Ils deviendront donc ce que les personnes présentes en feront.

Le premier atelier aura lieu le dimanche 1er mars de 14h à 18h. Afin d’être plus proches des attentes de l’ensemble des personnes présentes, nous le consacrerons à déployer les différentes pistes pour nous proposer un programme jusqu’en juin, en formulant une série de questions communes.

Les ateliers suivants se tiendront tous les derniers dimanche du mois, donc les dimanche 29 mars, 26 avril, 31 mai (à confirmer) et 28 juin. Report pour cause de pandémie: 27 septembre, 25 octobre, 29 novembre, 20 décembre. Il vaut mieux contacter le Steki par mail pour la confirmation des dates avant de venir, en cas d’imprévu.

Toute personne intéressée à mettre en place ou participer à une « garderie » pour enfants sur le temps des ateliers est très bienvenue. Merci de prendre contact avec nous, le cas échéant.

Temporalité

Le 1er mars, puis tous les derniers dimanche du mois, de 14h à 18h, jusqu’en juin 2020.

Reporté à septembre 2020, tous les derniers dimanches du mois (sauf exception) jusqu’en décembre 2020.

Inscription

Vous pouvez vous inscrire en envoyant un mail au Steki.

Les ateliers accueillent 11 personnes maximum.

Type de présence

Nous vous proposons de venir partager des situations concrètes dans lesquelles vous avez été partie prenante et dont les dynamiques vous posent questions ; cette attention nous permettra de réaliser des allers-retours entre des écrits spéculatifs et des récits. Nous suggérons également de venir sur plusieurs ateliers afin de maintenir un minimum de continuité.

Enfin, nous proposons aux personnes présentes de restituer une partie de ce qu’elles auront retenu, noté, retranscris, dessiné, brouillonné… pour les agencer la fois suivante sur un support consultable.